The Gathering

forum
It is currently 08 Feb 2023, 05:28

All times are UTC + 1 hour




Post new topic Reply to topic  [ 233 posts ]  Go to page Previous  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Next
Author Message
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 20 Jul 2009, 16:21 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Un article sur la défense des droits d'auteur qui dérive lentement vers du grand n'importe quoi, tellement représentatif de ce qu'on voit en France avec Hadopi X.

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 23 Jul 2009, 15:23 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Défense des droits d'auteur : ça devient ubuesque :roll: L'histoire : un artiste londonien qui avait mis SON clip de SA chanson sur Youtube vient de voir SA vidéo supprimer sans ménagement pour violation des droits d'auteur après que l'équivalent de la SACEM anglaise ait porté plainte. Du coup il déverse toute SA rage sur SON twitter, et il l'a mauvaise :tw:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 24 Jul 2009, 22:48 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Voici l'avis d'un prof de droit sur Hadopi 2 telle qu'elle va être votée en septembre. En résumé, la seule chance que la loi passe le barrage du Conseil Constitutionnel serait que ce dernier soit frileux à l'idée de censurer une seconde fois une même loi dictée par le même gouvernement, ce qui n'est jamais arrivé dans l'histoire de la République. Vu que Chirac est au Conseil Constitutionnel, je suis confiant, il n'attend qu'une occasion pour tacler le nain à la carotide :tw:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 27 Jul 2009, 11:17 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Les cinémas tous pro hadopi ? Pas sûr...

Un article sur le site d'Utopia, des cinés de quartier.

Quote:
Hadopi, la stratégie de la rupture entre les créateurs et leur public

Par Rodolphe le mardi, avril 28 2009, 19:49 - Lien permanent



Nous, salles de cinéma, sommes opposées à la loi Hadopi car elle est liberticide, réactionnaire et inefficace. Nous sommes opposés à cette loi car elle ne résoudra en rien les difficultés du secteur de la création, elle tend à opposer les créateurs et leur public et semble totalement ignorante des implications des mutations technologiques actuelles sur nos pratiques culturelles. Si les salles de cinéma ont encore un avenir, c'est pour être un lieu d'échange et de partage, et non un lieu où on surveille les spectateurs avec des jumelles infra-rouge, et ou devant chaque film on diffuse un texte demandant à chacun de dénoncer son voisin (il est vrai que nous vivons des temps troublés où l'on en revient à interdire les réunions sous couvert de protéger le citoyen…). La salle de cinéma a une raison d'être, c'est d'être le lieu de l'expérience collective, et de s'inscrire pleinement dans la vie de la cité.

Comment avons-nous pu perdre le sens de ce que nous faisons au point de restreindre les libertés individuelles et la diffusion des œuvres au nom de la préservation de la création ? En opposant les artistes à leur public, la loi Hadopi vide de son sens l'objet de toute création : être vue, écoutée et partagée. De quelle culture s'agit-il en fait ? Assurément pas celle des Lumières, mais plus probablement celle de l'argent. L'industrialisation de la diffusion des œuvres fut un moyen efficace dans les siècles précédents, depuis l'invention de l'imprimerie, de diffuser la culture au plus grand nombre. Aujourd'hui, la dématérialisation des œuvres remet en cause ce mode de diffusion et offre aux créateurs des possibilités de diffusion et d'émancipation sans précédent. Encore faut-il ne pas louper le coche…

Le numérique pourrait être pour nous une opportunité extraordinaire de jouer ce rôle de lieu d'échanges et d'émulation artistique, si l'on avait la possibilité de diffuser à la fois des créations locales à petit budget, et à la fois des productions plus ambitieuses. Or les matériels que l'on nous propose aujourd'hui sont trop chers et ne permettent pas de diffuser tout ce que le numérique peut offrir. Nous sommes pour l'heure cantonnés dans une norme de fichiers difficiles à mettre en œuvre. Une plus grande souplesse nous permettrait de diffuser plus aisément des créations locales, sans coûts supplémentaires, et de favoriser ainsi l'émergence de nouveaux talents. C'est avant tout ce qui nous intéresse, nous exploitants citoyens, dans le passage à la projection numérique. Un matériel plus adapté aux petites salles permettrait de surcroit un renouveau des salles de quartier et d'ainsi revitaliser le tissu social. Internet et le numérique ont libéré partout dans le monde des énergies créatrices extraordinaires. Il est essentiel de ne pas brider ces énergies comme le propose cette loi qui ne favorisera en rien la diversité culturelle et n'anticipe en rien les mutations de la société, et l'évolution des pratiques. L'objet de cette loi est de préserver les structures pyramidales issues de l'ancien monde, de maintenir sous perfusion des modèles sans avenir.


Non contente d'être inefficace, la loi Hadopi aura pour conséquence directe de rémunérer non pas les artistes, mais les différentes sociétés offrant des services payants permettant de télécharger anonymement (les fournisseurs d'accès aux newsgroups, les hébergeurs de fichiers volumineux, les serveurs de proxys ou autres tunnels cryptés et sécurisés…). Il est temps de mettre en place cette contribution créative que nous appelons de nos vœux. Car si elle n'est pas mise en place, la prochaine étape sera la fin de la neutralité d'Internet. Et c'est là que la diversité culturelle est en réel danger.

Les fournisseurs d'accès ne doivent pas devenir des fournisseurs de contenus. Internet, c'est la décentralisation et la possibilité donnée à tout un chacun de produire et diffuser du contenu. Or c'est ce qui se profile actuellement, et pas seulement pour Internet mais aussi pour le passage au numérique des salles de cinéma.

Dans un futur proche, les films sont amenés à être acheminés dans nos salles par le biais des fournisseurs d'accès. Or si ceux-ci deviennent fournisseurs de contenus, quelle liberté de programmation aura-t-on ? Si les fournisseurs d'accès deviennent fournisseurs de contenus, le filtrage des réseaux sera la prochaine étape, et ce sera la mort de la diversité culturelle. On veut nous transformer en télévision câblée, au même titre qu'on veut transformer Internet en un media comme un autre, c'est à dire contrôlable. Ne nous y trompons pas, la loi Hadopi n'est là que pour maintenir les pouvoirs en place et favoriser une concentration des medias encore plus grande.


À l'ère numérique, la notion d'intermédiaire technique est essentielle. Comment expliquer la montée fulgurante de l'iTune Store d'Apple ? Cela a-t-il favorisé une meilleure rémunération des artistes ? Certainement pas. Il est temps que les créateurs prennent la mesure des possibilités d'émancipation que leur offre le réseau, qu'ils n'échangent pas une servitude pour une autre. La contribution créative semble être un bon moyen pour y parvenir. Mais il est également temps que les millions de gus dans leurs garages, ceux qui innovent chaque jour sur le réseau, prennent conscience qu'ils doivent travailler avec les artistes pour inventer des nouveaux modèles pour rémunérer la création. La diversité culturelle, nos libertés et la bonne santé de nos démocraties sont en jeu. Sommes-nous encore des êtres humains, ou sommes-nous devenus des fourmis pour vouloir, quelles que soient les circonstances, sans aucune réflexion et à n'importe-quel prix, préserver la structure immuable de la fourmilière ? La révolution de l'âge numérique aura-t-elle lieu ?


Indépendants, Solidaires et Fédérés (ISF)

Association de salles de cinéma indépendantes.

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 28 Jul 2009, 15:16 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Les chiffres de l'industrie du disque anglaise. Quelques points intéressants :

- un chiffre d'affaire global en croissance de 4.7%, ils vont crever c'est sûr :roll:
- les ventes de cd baissent, en revanche les revenus des concerts grimpent très fortement et représentent davantage que les ventes de cd aujourd'hui. Ce qui prouve que le cd a fait son temps et que les gens n'en veulent plus.
- seuls les gros artistes profitent de la croissance, les petits artistes en chient plus qu'avant, alors qu'à la base le rôle d'une maison de disque est de capitaliser sur les gros pour aider les petits. Autrement dit les maisons de disques qui gagnent 4.7% d'argent de plus que l'année dernière ne font plus leur boulot et font voter des lois liberticides pour défendre les intérêts des artistes. Y'a vraiment des baffes qui se perdent :evil:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 29 Jul 2009, 07:28 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Pour les 2 du fond qui votent UMP et qui doutent encore de l'inconstitutionnalité d'HADOPI 2, l'analyse de Maître Eolas. Extrait :

Quote:
Le Con­seil cons­ti­tu­tion­nel va avoir un malaise vagal en lisant ça. Com­ment disait-il, déjà ? Ah, oui, c’est valide à con­di­tion que le choix de cette pro­cé­dure repose sur des cri­tè­res objec­tifs et ration­nels ins­pi­rés par un souci de bonne admi­nis­tra­tion de la jus­tice et que cette pro­cé­dure ne lèse pas les droits des par­ties. Je crois que là, on a un sans faute dans l’incons­ti­tu­tion­na­lité.

De la mal­fa­çon légis­la­tive comme on aime­rait en voir moins sou­vent.

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 30 Jul 2009, 21:40 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 22 Jul 2006, 01:33
Posts: 524
Location: Bordeaux [FR]
Leto wrote:
Les cinémas tous pro hadopi ? Pas sûr...

Un article sur le site d'Utopia, des cinés de quartier.

Quote:
Hadopi, la stratégie de la rupture entre les créateurs et leur public

Par Rodolphe le mardi, avril 28 2009, 19:49 - Lien permanent



Nous, salles de cinéma, sommes opposées à la loi Hadopi car elle est liberticide, réactionnaire et inefficace. Nous sommes opposés à cette loi car elle ne résoudra en rien les difficultés du secteur de la création, elle tend à opposer les créateurs et leur public et semble totalement ignorante des implications des mutations technologiques actuelles sur nos pratiques culturelles. Si les salles de cinéma ont encore un avenir, c'est pour être un lieu d'échange et de partage, et non un lieu où on surveille les spectateurs avec des jumelles infra-rouge, et ou devant chaque film on diffuse un texte demandant à chacun de dénoncer son voisin (il est vrai que nous vivons des temps troublés où l'on en revient à interdire les réunions sous couvert de protéger le citoyen…). La salle de cinéma a une raison d'être, c'est d'être le lieu de l'expérience collective, et de s'inscrire pleinement dans la vie de la cité.

Comment avons-nous pu perdre le sens de ce que nous faisons au point de restreindre les libertés individuelles et la diffusion des œuvres au nom de la préservation de la création ? En opposant les artistes à leur public, la loi Hadopi vide de son sens l'objet de toute création : être vue, écoutée et partagée. De quelle culture s'agit-il en fait ? Assurément pas celle des Lumières, mais plus probablement celle de l'argent. L'industrialisation de la diffusion des œuvres fut un moyen efficace dans les siècles précédents, depuis l'invention de l'imprimerie, de diffuser la culture au plus grand nombre. Aujourd'hui, la dématérialisation des œuvres remet en cause ce mode de diffusion et offre aux créateurs des possibilités de diffusion et d'émancipation sans précédent. Encore faut-il ne pas louper le coche…

Le numérique pourrait être pour nous une opportunité extraordinaire de jouer ce rôle de lieu d'échanges et d'émulation artistique, si l'on avait la possibilité de diffuser à la fois des créations locales à petit budget, et à la fois des productions plus ambitieuses. Or les matériels que l'on nous propose aujourd'hui sont trop chers et ne permettent pas de diffuser tout ce que le numérique peut offrir. Nous sommes pour l'heure cantonnés dans une norme de fichiers difficiles à mettre en œuvre. Une plus grande souplesse nous permettrait de diffuser plus aisément des créations locales, sans coûts supplémentaires, et de favoriser ainsi l'émergence de nouveaux talents. C'est avant tout ce qui nous intéresse, nous exploitants citoyens, dans le passage à la projection numérique. Un matériel plus adapté aux petites salles permettrait de surcroit un renouveau des salles de quartier et d'ainsi revitaliser le tissu social. Internet et le numérique ont libéré partout dans le monde des énergies créatrices extraordinaires. Il est essentiel de ne pas brider ces énergies comme le propose cette loi qui ne favorisera en rien la diversité culturelle et n'anticipe en rien les mutations de la société, et l'évolution des pratiques. L'objet de cette loi est de préserver les structures pyramidales issues de l'ancien monde, de maintenir sous perfusion des modèles sans avenir.


Non contente d'être inefficace, la loi Hadopi aura pour conséquence directe de rémunérer non pas les artistes, mais les différentes sociétés offrant des services payants permettant de télécharger anonymement (les fournisseurs d'accès aux newsgroups, les hébergeurs de fichiers volumineux, les serveurs de proxys ou autres tunnels cryptés et sécurisés…). Il est temps de mettre en place cette contribution créative que nous appelons de nos vœux. Car si elle n'est pas mise en place, la prochaine étape sera la fin de la neutralité d'Internet. Et c'est là que la diversité culturelle est en réel danger.

Les fournisseurs d'accès ne doivent pas devenir des fournisseurs de contenus. Internet, c'est la décentralisation et la possibilité donnée à tout un chacun de produire et diffuser du contenu. Or c'est ce qui se profile actuellement, et pas seulement pour Internet mais aussi pour le passage au numérique des salles de cinéma.

Dans un futur proche, les films sont amenés à être acheminés dans nos salles par le biais des fournisseurs d'accès. Or si ceux-ci deviennent fournisseurs de contenus, quelle liberté de programmation aura-t-on ? Si les fournisseurs d'accès deviennent fournisseurs de contenus, le filtrage des réseaux sera la prochaine étape, et ce sera la mort de la diversité culturelle. On veut nous transformer en télévision câblée, au même titre qu'on veut transformer Internet en un media comme un autre, c'est à dire contrôlable. Ne nous y trompons pas, la loi Hadopi n'est là que pour maintenir les pouvoirs en place et favoriser une concentration des medias encore plus grande.


À l'ère numérique, la notion d'intermédiaire technique est essentielle. Comment expliquer la montée fulgurante de l'iTune Store d'Apple ? Cela a-t-il favorisé une meilleure rémunération des artistes ? Certainement pas. Il est temps que les créateurs prennent la mesure des possibilités d'émancipation que leur offre le réseau, qu'ils n'échangent pas une servitude pour une autre. La contribution créative semble être un bon moyen pour y parvenir. Mais il est également temps que les millions de gus dans leurs garages, ceux qui innovent chaque jour sur le réseau, prennent conscience qu'ils doivent travailler avec les artistes pour inventer des nouveaux modèles pour rémunérer la création. La diversité culturelle, nos libertés et la bonne santé de nos démocraties sont en jeu. Sommes-nous encore des êtres humains, ou sommes-nous devenus des fourmis pour vouloir, quelles que soient les circonstances, sans aucune réflexion et à n'importe-quel prix, préserver la structure immuable de la fourmilière ? La révolution de l'âge numérique aura-t-elle lieu ?


Indépendants, Solidaires et Fédérés (ISF)

Association de salles de cinéma indépendantes.


Lu dans la gazette, j'aime beaucoup certains de leurs articles... :wink:

_________________
Image


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 16 Aug 2009, 11:17 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Droits d'auteur en Espagne : ça commence à sérieusement sentir le roussi pour la Sacem locale et son racket "légal". En tout cas on peut voir que les médias dénoncent les abus là-bas, contrairement en France, :roll:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 18 Aug 2009, 13:24 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Un article intéressant sur Spotify, un équivalent de Deezer supporté par les majors et financé par la pub. Extrait :

Quote:
Behind the music: The real reason why the major labels love Spotify

One of the main reasons why majors have been hesitant to offer their music to start-ups is that they've seen companies like YouTube and Last.fm build businesses, only to sell them off for big bucks without sharing the money with the copyright owners whose music they used.
Sure enough, the other week some of my suspicions were confirmed when it was reported that the majors received 18% of Spotify shares.
On Spotify, it seems, artists are not equal. There are indie labels that, as opposed to the majors and Merlin members, receive no advance, receive no minimum per stream and only get a 50% share of ad revenue on a pro-rata basis (which so far has amounted to next to nothing). Incidentally, when I asked a Spotify rep if they would feature music by unsigned artists the way We7 does, he said no, but that all they would need to do was to sign up to a label and they'd get on the site.


En résumé et en français :

Les majors sont persuadés que Spotify ne gagnera jamais d'argent via la pub, donc ils échangent leur catalogue contre un 20% de la compagnie en se disant que quand elle sera revendue avec profits dans quelques temps avant que tout le monde s'aperçoive que ça vaut rien, ils auront un retour sur investissement conséquent.
Ah oui, il n'y a que les majors et très gros labels indépendants qui auront droit à ce traitement privilégié, les artistes et petits labels eux n'ont droit qu'a 50% de l'argent récolté par la pub.
Enfin l'argent des actions de Spotify sont souvent exclus des contrats des artistes, même en cas de revente ce sont les majors qui gardent le pognon.
Et pour finir, si un artiste indépendant veut etre diffusé sur Spotify il n'a qu'un seul choix, signer avec un label, Spotify refusant de diffuser des indépendants.
Vous croyiez avoir trouvé enfin une façon juste et légale d'écouter la musique avec Spotify ? Encore loupé ...
Le seul moyen de sauver la musique est de tuer les majors.

PS : ce texte n'est pas de moi, je l'ai piqué sur un autre forum ;)

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 26 Aug 2009, 11:17 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Ouf, on est sauvé, même avec Hadopi on pourra continuer à télécharger des films de cul :green:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 26 Aug 2009, 14:09 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 29 Oct 2002, 16:44
Posts: 842
Location: France, région parisienne
Ha ha ha. Bon, c'est pas que je m'ennuie ici, mais j'ai des logiciels de création de pages web à télécharger, moi. :tw:

_________________
Manu
Image
Image


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 26 Aug 2009, 15:29 
Offline
Traveller
Traveller
User avatar

Joined: 12 Jul 2005, 22:14
Posts: 466
Location: Nord de la France
Ah ben si t'en connait un bon...
8)

_________________
You pull me down - I fake a laugh - I sway
You broke my heart – I fell so hard always
Because of you I’m still afraid today
Because of you I’m still afraid today

Image


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 07 Sep 2009, 10:34 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Pour ceux qui en doutaient encore, voici la preuve que les artistes anglais sont censés et intelligents, tout l'inverse des moutons français quoi :surprised:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 09 Sep 2009, 16:23 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Une vidéo du PDG de Sony Music France qui défend son beefteak. Bon, il est moyennement crédible surtout quand il dit à la fin qu'on ne peut pas avoir confiance en des gens qui dénoncent, alors que tout son speech est une dénonciation :green:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 17 Sep 2009, 08:53 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 26 May 2003, 13:22
Posts: 1004
Location: Firenze
Bon, alors Hadopi 2 est votée chez vous ? Fiestaaaa !


P'tite video de Bakchich qui demande à nos mignons et charmants députés ce qu'est le peer-to-peer:
http://www.ecrans.fr/Le-peer-to-quoi,8091.html

"je parle français, monsieur!!"

_________________
"I know the human being and fish can coexist peacefully."— GWB, Saginaw, Mich., Sept. 29, 2000

"A trop nous prendre pour des cons, un jour nous le deviendrons"


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 17 Sep 2009, 10:41 
Offline
moderator
moderator
User avatar

Joined: 12 Oct 2001, 01:00
Posts: 6683
Location: Deventer!!! [NL]
vivement le 3eme volet... ca devient une franchise interessante non :)

_________________
Maybe i'm paranoid, yeah that's my problem
You almost have to be when you look like me


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 21 Sep 2009, 09:31 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Dans la famille Picsou, je voudrais l'industrie du disque, toujours les mêmes qui cherchent un nouveau truc à taxer pour se faire de l'argent sur le dos des autres. Leur dernière trouvaille, taxer les extraits de 30 secondes qu'on peut trouver sur Itunes par exemple, car ce n'est pas parce qu'il ne s'agit que d'extraits pour faire vendre (leur pub en gros) qu'il ne faut pas payer de droits dessus :roll: Du coup, Apple fait grise mine et s'écarte naturellement de plus en plus de ces voisins encombrants. Et les maisons de disques s'en inquiètent car Itunes c'est quand même 90% du marché de la musique numérique, mais fallait peut-être réfléchir avant de mordre la main qui vous nourrit bande de naze. Quand je vois des conneries comme ça, j'espère vraiment que tout ces incompétents finiront au chomage.

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 21 Sep 2009, 10:25 
Offline
Always
Always
User avatar

Joined: 26 Mar 2003, 02:00
Posts: 3484
Location: Sète
Hallucinant... :evil:


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 21 Sep 2009, 16:54 
Offline
moderator
moderator
User avatar

Joined: 12 Oct 2001, 01:00
Posts: 6683
Location: Deventer!!! [NL]
C'est illegal... tout extrait de 30 secondes ou moins n'est pas soumis a une taxe pour la collecte de droits d'ateur via la sacem...

_________________
Maybe i'm paranoid, yeah that's my problem
You almost have to be when you look like me


Top
 Profile  
Reply with quote  
 Post subject: Re: Loi hadopi
PostPosted: 21 Sep 2009, 17:44 
Offline
King for a day
King for a day
User avatar

Joined: 21 May 2003, 18:18
Posts: 1366
Location: France, Essonne
Burn wrote:
C'est illegal... tout extrait de 30 secondes ou moins n'est pas soumis a une taxe pour la collecte de droits d'ateur via la sacem...

Bof, les lois ce n'est pas ce qui arrête l'industrie du disque, et puis notre gouvernement est toujours prêt pour leur en voter une nouvelle rien que pour eux :green:

_________________
« Quand un jeune perd son boulot à la Fnac parce qu'il ne se vend plus de CD, on comprend bien l'importance de protéger la création » Michel Thiollière
« La culture est une marchandise comme les autres qu'il faut acheter » Joann Sfar


Top
 Profile  
Reply with quote  
Display posts from previous:  Sort by  
Post new topic Reply to topic  [ 233 posts ]  Go to page Previous  1 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Next

All times are UTC + 1 hour


Who is online

Users browsing this forum: No registered users


You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum

Jump to:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group